mardi 30 novembre 2010

Commission Propreté: Prévention et verbalisation

La prochaine réunion de la commission propreté est consacrée aux « verbalisations », avec la participation des membres de la brigade spécialisée, invités par M. Abasseur des Services techniques de propreté de notre quartier  
Date et lieu : mardi, 30 novembre à 14h, chez Constantin, rue Simart. 
Compte-rendu de réunion Commission propreté Quartier Clignancourt – Jules Joffrin  
Date : 26 novembre 2010  
Durée : 18h30 à 20h45  
Lieu : Boutique de Constantin Karakitsoo, rue Simart, Paris 18  
Objet : La prévention en matière de propreté  
Président de séance : Rodney Crisp  
Participants : Alain Boucher, Sophie Cornanguer, Rodney Crisp, Louis Fresquet, Marie Gaggioli, Christian Gatineau, Janine Gay, Constantin Karakitsoo, Monique Merle, Georgette-Agnès Messali, Monique Tasteyre, Annie Vallée Rédacteur : Rodney Crisp 
Excusé : Félix Beppo, adjoint au maire, chargé de la propreté  
Faits marquants :



 
1. Rodney Crisp annonce sa démission du conseil de quartier Clignancourt – Jules Joffrin qui prendra effet à l’issue du conseil public du quartier le 7 décembre au soir.  






2. Il propose Alain Boucher, conseiller de quartier, pour lui succéder à la tête de la commission propreté.  
3. Constantin Karakitsoo fait remarquer qu’Alain est conseiller de quartier, non pas à titre individuel, mais en tant que représentant de l’association Interloque, spécialisée dans le traitement des déchets. Il pose, donc, la question d’un éventuel conflit d’intérêts. Il met en garde, également, contre la politisation des débats de la commission, faisant remarquer que le discours d’Alain est fortement marqué par la politique.  
4. Rodney Crisp indique qu’Alain a passé toute sa vie professionnelle à œuvrer dans le domaine public et a beaucoup arpenté les arcanes des pouvoirs publics et de l’administration. C’est un atout qu’il estime qu’Alain pourrait bien mettre à profit dans ses nouvelles fonctions. Il déclare faire entièrement confiance à Alain, dont la carrière est faite depuis fort longtemps, pour qu’il n’y ait jamais le moindre conflit d’intérêt.



5. De son coté, Alain se dit prêt à prendre la responsabilité de la commission propreté. Toutefois, Laurence Goldgrab, présidente de notre conseil, ayant accepté, selon Sophie Cornanguer, de faire une médiation entre les différentes commissions et la mairie, Alain en fait un préalable, sine qua non, à sa prise de fonctions.  
6. Alain distribue aux membres de la commission la charte parisienne de la participation  
7. L’assemblée enregistre ces différentes prises de position et reste dans l’attente des futurs développements.  
8. On aborde, alors, l’ordre du jour de la réunion, qui est la prévention en matière de propreté.  
9. Rodney Crisp propose que la commission développe une action de sensibilisation au civisme, axée sur la propreté, en direction des écoles du quartier, à trois niveaux : écoles primaires, collèges et lycées. Il montre trois listes correspondant aux trois différents types d’établissements scolaires dans le 18ème arrondissement et lance un appel aux volontaires pour identifier les écoles du quartier. C’est Monique Merle qui s’engage à effectuer ce travail. Il suggère, alors, qu’une fois établies les listes du quartier, les membres de la commission se divisent en trois groupes et développent une stratégie de sensibilisation à la propreté adaptée à chaque niveau de scolarisation.  
10.Alain Boucher considère que la commission ne peut entreprendre une telle démarche sans avoir obtenu, au préalable, l’aval de la présidente du conseil de quartier qui devrait, éventuellement, en référer au conseil d’arrondissement.  
11. Les membres de la commission s’accordent pour conclure qu’Il reste beaucoup de travail de préparation à réaliser pour développer la stratégie le mieux adaptée à chaque niveau de scolarisation avant d’envisager quelque contact que ce soit avec les écoles.  
12.Plusieurs membres de la commission évoquent l’importance de posters et de panneaux de sensibilisation à afficher dans le quartier, portant sur des thèmes de propreté bien ciblés  
13.Mme Messali propose que le nombre de verbalisations dressées dans le quartier, à l’encontre des contrevenants à la propreté, soit clairement affiché à un endroit bien en vue de tous  
14.Constantin, lui, vient de signaler à 18 Info la persistance d’un état de saleté chronique dans son environnement proche, rue Clignancourt, rue Eugène Sue et au coin des rues Simart et Ordener, malgré quatre interventions auprès des services de propreté au cours des deux dernières semaines 15.Rodney Crisp évoque le logiciel cartographique de signalisation des points de saleté mentionné dans le bref compte-rendu (point n°3) de la réunion à la mairie avec M. Beppo le 10 novembre, qu’il avait communiqué aux membres de la commission le lendemain de cette réunion. Il demande si quelqu’un voudrait prendre en charge ce logiciel pour le tester sur notre quartier. Il s’ensuit une discussion sur l’intérêt de ce logiciel qui ne paraît pas évident, de l’avis général. La plupart des membres considère que notre système actuel de notation manuel est plus simple, plus souple et plus aisé à mettre en œuvre. Ils évoquent la nature évolutive de la saleté. Ils reconnaissent, en revanche, que le fait de pouvoir visualiser les points de saleté grâce à des photos est plus parlant que le simple fait de les noter. Ils voient aussi un intérêt à pouvoir faire une comparaison cartographique de la saleté sur plusieurs mois. Aucun des membres de la commission ne dispose du temps nécessaire pour tester ce logiciel pour le moment. Il est rappelé que les membres de la commission peuvent visiter le site internet dédié à ce logiciel à l’adresse suivante : http://cpro.addm18.org  
16.Marie Gaggioli revient sur le contrat de propreté voulu par la commission et adopté à l’unanimité lors de notre réunion du 19 octobre (cf. point n°5 du compte-rendu de cette réunion : « Les participants donnent leur accord, à l’unanimité, sur les termes du projet de contrat de propreté qui leur est soumis ».) Elle insiste pour qu’il soit rappelé à qui de droit que tous les membres de la commission propreté du quartier, sans exception, tiennent beaucoup à la conclusion du contrat de propreté le plus rapidement possible.  
17.Constantin renchérit en rappelant que nous avons déjà perdu six mois, inutilement, pour la mise en œuvre de ce contrat de propreté.  
18.En attendant le résultat de la médiation de Laurence Goldgrab mentionnée précédemment, il est jugé prématuré de fixer les dates des prochaines marches exploratoires qui devraient, normalement, avoir lieu courant décembre.  
Attention : La prochaine réunion de la commission propreté est consacrée aux « verbalisations », avec la participation des membres de la brigade spécialisée, invités par M. Abasseur des Services techniques de propreté de notre quartier  
Date et lieu : mardi, 30 novembre à 14h, chez Constantin, 16 rue Simart

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire